• Petit tour de notre entité avec Jacky Cange


    Emission diffusée en mars 2012

    Hainaut' Envies part à la rencontre des Hainuyers qui vous racontent « leur » Hainaut. Cette semaine, il s'agit de Jacquy Cange, Artisan Affineur. Le magazine est une co-production de la Fédération du Tourisme de la Province de Hainaut, du Service des Relations Publiques de la Province de Hainaut et des quatre télévisions locales du Hainaut. No-Télé, Télé MB, ACTV et Télésambre.

  • Manifestation patriotique pour le 11 novembre

    Beloeil 
    Fête patriotique du 11 novembre 2013

    A l’occasion de l’anniversaire de la signature de l’armistice mettant fin aux hostilités de la guerre 1914-1918, une manifestation patriotique est organisée dans les différents villages de la Commune.

    Il est en conséquence fait appel à tous les groupements, organisations, sociétés, sans distinction, pour participer à ces cérémonies.
        
    Le rassemblement des groupes aura lieu le lundi 11 novembre 2013 aux endroits suivants :
        
    Aubechies Monument aux Morts 12h00
    Basècles Place départ du cortège: 11h45
    Beloeil Square Gossart 11h00
    Ellignies-Ste-Anne Monument Ste-Anne 11h30
    Grandglise Monument 10h30
    Quevaucamps Place du Pâturage 11h00
    Rameignies Monument aux Morts 10h30
    Stambruges Eglise paroissiale  -  Monument 11h00 -  11h15
    Thumaide Place départ du cortège : 11h15
    Wadelincourt Place départ du cortège : 9h30
     
    Pavoiser et participer à la commémoration de l’Armistice, c’est se souvenir et manifester en faveur de la paix.

           Le Directeur général,       Le Bourgmestre,
           B. DESTREBECQ.            L. VANSAINGELE.
  • Beloeil: Le MR veut engager plus d'agents de police

    Le MR veut plus de bleus en rue !


     

    Lors de la dernière réunion du Conseil de police de Beloeil-Leuze qui s’est tenu ce 25 octobre 2013, les Conseillers MR de Beloeil et de Leuze se sont prononcés contre la proposition du Collège CDH-PS d’annuler la décision prise par le Conseil de Police du 1er juillet 2013 de recruter 3 inspecteurs de police complémentaires pour le service intervention via la mobilité 2013-04.

    Ces 3 recrutements auraient permis d’atteindre et de respecter la norme KUL de 59 policiers afin que la zone puisse fonctionner comme elle le doit.Sachant que ce nombre n’est véritablement jamais atteint dans la réalité suite aux absences diverses. Le fait de faire appel à des détachements auprès de la police fédérale comme le préconise le Collège n’est pas non plus une solution durable. Demander un détachement de policiers ne signifie pas automatiquement qu’on en obtient et si ils viennent c’est toujours pour une durée provisoire. Le MR précise bien que les policiers effectuent déjà un travail remarquable.

    Le MR souhaite dénoncer cette position du Collège de police au moment où pas plus tard que la semaine dernière un hold-up à main armée s’est produit à Stambruges, il y a un mois un couple de bijoutiers pris en otage à Basècles de même qu’un cambriolage de nuit dans une parfumerie toujours à Basècles.

    De plus, l’arrivée prochaine de la prison de Leuze entraînera des charges de travail supplémentaires considérables pour la Zone de Police. La norme KUL devrait être d’ailleurs être revue ; une motion du Conseil de police, initiée par le MR, a d’ailleurs été transmise aux ministres de la Justice et de l’Intérieur.

    A l’heure où des dépenses importantes sont effectuées dans d’autres départements dans chacune des communes, il faut pouvoir effectuer des choix ! La sécurité de nos concitoyens doit être la priorité numéro un !

     

    Hervé CORNILLIE, 1er Echevin et Chef de File du MR de Leuze                       Bastien MARLOT, Conseiller de police et Chef de File du MR de Beloeil

  • COCORICO !

    1340209033_B971321260Z.1_20131031165120_000_GPV1EQO16.1-0.jpg

  • La première aire de jeux, c'est pour Basècles

    Face au hall sportif de Basècles, une toute nouvelle plaine de jeux accueillera, dès le mois de mai, les enfants âgés de 2 à 6 ans. Pour l’équiper, le budget est de 52.000 €. Une première dans l’entité qui, en cas de succès, pourrait être suivie par d’autres.

     
    
S’amuser au grand air... un vrai plaisir pour les enfants.

    Photo d’illustration V.Rocher

    S’amuser au grand air... un vrai plaisir pour les enfants.

    Comme Tournai, l’entité de Belœil ne disposait pas de plaines de jeux (à l’exception d’un espace à Stambruges). Parents et enfants en réclamaient, pourtant. Désormais, le projet est sur les rails. Mercredi soir, le conseil communal a, en effet, décidé d’affecter un montant de 52.000 euros à l’équipement et à l’aménagement d’une aire dédiée aux enfants.

    C’est à Basècles que cette première plaine sera aménagée, plus précisément face au hall sportif. «  Nous avons opté pour ce village, en premier lieu, parce que c’est le plus peuplé de l’entité, mais aussi parce qu’il est plus urbanisé  », précise le bourgmestre, Luc Vansaingèle. «  Les enfants y disposent donc de moins d’espace pour jouer au grand air que dans d’autres villages plus ruraux  ».

    En outre, la commune disposait du lieu adéquat pour installer ce nouvel espace de jeux : face au hall sportif de Basècles. «  Cet endroit s’y prête bien parce qu’il est bien situé et parce qu’il est visible  », ajoute Luc Vansaingèle. «  Cela devrait donc limiter, j’espère, les dégradations de matériel  ». La commune va, effectivement, débourser plus de 50.000 euros pour équiper comme il se doit cet espace de jeu (soit cinq fois plus que Tournai pour la même affectation, comme précisé ci-contre). «  Nous avons prévu un module complet avec un toboggan et des balançoires à bascule pour deux enfants  », décrit le bourgmestre. «  Il y aura aussi un module monté sur ressort et un toboggan indépendant  ». Le coût de l’investissement s’explique encore par l’aménagement des lieux : «  Il faut creuser le sol afin de délimiter cet espace qui sera circulaire, puis placer du sable et dessiner le parcours entre les jeux avec de la dolomie  », ajoute Luc Vansaingèle. Le site sera également fermé par une clôture et équipé de bancs, de poubelles et de panneaux «  notamment pour rappeler que le sable est là pour les enfants et pas pour les chiens  », sourit le bourgmestre. C’est que cette première plaine de jeux est un véritable test pour la ville : «  Très vite, nous pourrons évaluer la situation  », confirme Luc Vansaingèle, «  c’est-à-dire voir si elle est fréquentée et si les gens respectent les équipements  ». Si tout se passe bien, la commune poursuivra très vite son effort dans d’autres endroits de l’entité : «  Les suivantes seront Belœil et Quevaucamps  », précise le bourgmestre. «  Personnellement, j’aimerais en aménager une par village… mais cela représente un investissement de 500.000 euros. Il faut donc être raisonnable et procéder par étapes  ». La plaine de jeux de Basècles sera, quant à elle, prête au mois de mai prochain et se destine plus précisément aux enfants âgés de 2 à 6 ans.

    Nord-Eclair.be

  • Nouvelle disparition

     

    Publié le 21/10/2013 à la requête du Procureur du Roi de Tournai


    Roger Verzele

    Faits:

    Le samedi 19 octobre 2013, vers 13H30, Roger VERZELE un homme âgé de 85 ans, a quitté son commerce rue de Courtrai à Mouscron. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    Il est parti à bord de son véhicule une Mercedes C220 de 1995 de couleur bleu clair et immatriculée 1-CCM-902. Monsieur Verzele devait se rendre dans l’après-midi à Tournai.

    Monsieur Verzele mesure 1m70 et est de corpulence mince. Il a les cheveux gris et a une calvitie. Il porte une moustache.

    Au moment de sa disparition, il portait un pantalon marron, un pull à col roulé brun et orange, une veste en laine de couleur grise et des mocassins noirs.


    Témoignages:

    Si vous avez vu Roger Verzele ou si vous savez où Roger Verzele réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

  • E42: attention contrôle de vitesse

    radar-automatique-mobile-controle-d606.jpgUn radar mobile sera disposé cet après-midi sur la E42 entre Basècles et Hautrage, dans la direction Tournai-Mons donc. Levez le pied!

  • Mini-tornade à moins d'une heure de Beloeil

    Bailleul : une "mini-tornade" provoque de gros dégâts et des coupures d'électricité, deux blessés légers

    1378726_10151733525632799_1288436715_n.jpg

    Toitures arrachées, arbres tombés, coupure d'électricité : un violent orage et un gros coup de vent ont provoqué des dégâts importants à Bailleul ce dimanche soir. Deux personnes ont été blessées. 

    Ce phénomène météo semble très localisé. C'est plus particulièrement le quartier du Steent'je à Bailleul (Nord) qui aurait été touché. Des toitures se sont envolées et des hangars agricoles ont été endommagés. Des vérandas et des baies vitrées auraient également été soufflées.


    Deux personnes ont été légèrement blessées, selon les premières informations connues. "On a deux blessés légers, certainement avec des choses qui volaient", ont indiqué les pompiers du Nord, appelés sur place vers 19H15. Les habitants parlent de gros coup de vent, une sorte de "mini-tornade" et d'orage violent.

     

    "Il y a beaucoup de dégâts de structures d'habitation, une vingtaine d'interventions pour des dégâts matériels", a indiqué la préfecture du Nord. Plusieurs personnes signalent également sur Twitter que le supermarché Leclerc aurait été touché par ce phénomène météo. 

     

    Des milliers de foyers ont été touchées par une coupure d'électricité qui ne semble pas avoir duré longtemps. Vers 21h, le courant était rétabli.

    Un arbre arraché a également entraîné la coupure de l’autoroute dans le sens Dunkerque-Lille, occasionnant un bouchon de 5 km. Delta FM a publié une photo de l'A25 ce dimanche soir. 

     

    Les pompiers du Pas-de-Calais voisin ont signalé "un effet de vent assez fort dans le secteur de Fruges", avec des tuiles et toitures arrachées, sans toutefois déplorer de blessés.

    FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS

  • Avis de recherche: Faut-il craindre un deuxième suicide chez Arcelor Mittal?

    Publié le 20/10/2013 à la requête du Procureur du Roi de Gand


    Christian LAMSENS

    Faits:

    Le dimanche 20 octobre 2013, vers 2h30, Christian LAMSENS, un homme âgé de 52 ans, a été vu pour la dernière fois au sein de son lieu de travail, l’usine Arcelor Mittal située Bd John Fitzgerald Kennedy à GAND (anciennement SIDMAR). Cet homme est originaire de MOERBEKE. Depuis, il ne s’est plus manifesté.

    Monsieur LAMSENS est de corpulence normale. Il a les cheveux noirs coupés courts.
    Au moment de sa disparition, il portait une tenue de travail grise et fluo-orange


    Témoignages:

    Si vous avez vu Christian LAMSENS ou si vous savez où Christian LAMSENS réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

  • Connaissez-vous cette petite fille?

    Qui est cette petite fille surnommée «l'ange blond», découverte dans un camp rom, en Grèce?

    La presse grecque la surnomme déjà « l’ange blond ». Une fillette a été découverte dans un camp de Roms du centre du pays, au sein d’une famille qui n’est pas la sienne. Son identité restait samedi mystérieuse.

    AFP

    Aux nombreuses spéculations alimentées par cette affaire, les avocats du couple chez lequel elle a été retrouvée ont tenté de couper court : «  Il n’y a eu aucun enlèvement, aucun vol, aucun trafic. Ils n’ont pas acheté l’enfant  », a déclaré à l’AFP Me Konstantinos Katsavos.

    «  Il s’agit d’une femme qui ne pouvait pas élever cet enfant et qui par l’intermédiaire d’une tierce personne l’a confiée au couple en 2009 peu après sa naissance  », a affirmé sa consœur Me Marietta Palavra. Cette femme, de nationalité « étrangère » ont ajouté les avocats sans plus de précision, est actuellement recherchée par les autorités grecques pour confirmer la version du couple interpellé.

    Enquête pour enlèvement

    Les avocats espèrent que des proches de l’enfant pourront être retrouvés avant la présentation des mis en cause à un juge de Larissa (centre) prévue lundi matin en vue d’une inculpation. Une enquête pour « enlèvement de mineur » a été ouverte.

    Les cheveux et la peau très clairs, les yeux verts, l’enfant d’environ quatre ans apparaît sur certains clichés diffusés par la police vêtue d’un jogging froissé, fines nattes dans une coiffure désordonnée. Sur une autre photo, chevelure peignée, elle esquisse un léger sourire.

    Découverte lors d’une perquisition

    Au sein de sa famille rom, elle s’appelait « Maria », selon Kostas Giannopoulos, président de l’organisation caritative « Le sourire de l’enfant », à laquelle elle a été confiée.

    Les autorités grecques l’ont découverte mercredi lors d’une perquisition de routine dans un camp de Roms de la ville de Farsala (centre) où la fillette se trouvait au domicile du couple qui s’est révélé, après examens ADN, n’avoir aucun lien de parenté avec elle.

    La police a diffusé vendredi les photos comptant sur la coopération d’Interpol pour élargir au niveau international les investigations destinées à l’identifier. La presse nationale a déjà fait de la fillette son « ange blond », comme titraient samedi les quotidiens Ta Nea (premier tirage du pays) et Ethnos, revenant sur les circonstances de sa découverte.

    Différentes versions

    Ce sont ses caractéristiques physiques qui ont attiré l’attention de la police, alors qu’elle jouait parmi quatre autres enfants au teint mat dans le préfabriqué où loge la famille, raconte Ethnos.

    Selon le communiqué de la police, le couple a changé à plusieurs reprises d’explications sur la provenance de la fillette. Après avoir soutenu qu’elle était née d’un père canadien, rencontré en Crète par la femme de 40 ans, ils ont affirmé l’avoir trouvée abandonnée à l’extérieur d’un supermarché puis, dans une autre version, qu’il l’avait obtenue par sa mère, une Bulgare, selon la presse.

    « La fillette peut avoir été enlevée dans un hôpital, ou abandonnée par une mère célibataire » a déclaré à la presse Vassilis Halatsis, directeur régional de la police pour la région centrale de Thessalie.

    SUDPRESSE.BE