• Beloeil perd 2-1 à Péruwelz avant Tamines

    DSC_0817.JPG

    Les ouailles de Sébastien Terlin se sont inclinés ce soir avec les honneurs à Péruwelz (P1). Une véritable rencontre de préparation pour les deux équipes, avec son lot d'imprécisions et de changements "pour faire tourner". Même si le collectif beloeillois devra seulement trouver ses marques vu les arrivées massives à l'intersaison (seul le gardien Fagnot a été conservé), la prestation de la RUS était encourageante.

    Ce dimanche, la Royale recevra à 16h l'équipe de Tamines (prmotion) en Coupe de Belgique ! "Nous avons besoin du soutien de tous nos supporters pour pouvoir espérer recevoir le week-end suivant le RFC Liège ou Seraing ", lance le CQ, Jean-Claude Altruy. "Notre équipe "new look", emmenée par Sébastien Terlin et Luc Paul, a fière allure et nous promet une saison riche en très bons moments. Comité, staff, joueurs et fidèles bénévoles, tous s'emploient à redonner de l'élan et du dynamisme à la RUS Beloeil. Nous comptons plus que jamais sur nos fidèles supporters. Tous au Stade Louis Duhant ce dimanche à 16 h !".

    Blogbeloeil, partenaire de la RUS et premier média de l'entité, vous fera vivre la rencontre en direct, quart d'heure par quart d'heure.

    DSC_0808.JPG

    DSC_0792.JPG

    DSC_0791.JPG

    DSC_0782.JPG

    DSC_0772.JPG

    DSC_0762.JPG

    DSC_0761.JPG

    DSC_0759.JPG

    DSC_0752.JPG

    DSC_0751.JPG

    DSC_0725.JPG

  • Lu dans "Le VIf"

    "Province du Hainaut


    Brasserie des Carrières: éloge du circuit court


    Trentenaires depuis peu, François Amorison et Julien Slabbinck sont des amis de longue date, passionnés depuis longtemps par la bière. François se rappelle : «A notre sortie de rhéto, Julien et moi nous sommes lancés dans un tour de brasserie à mobylette. L’objectif était de découvrir les principales brasseries wallonnes. Une épopée que je ne suis pas près d’oublier.» Vient ensuite le temps de l’université, ils entament des études d’agronomie à Gembloux que François mène jusqu’à leur terme. Julien, quant à lui, bifurque vers un cursus d’ingénieur brassicole. Le tandem ne se perd pas de vue pour autant. «Le goût pour la bière a cimenté notre amitié, même si nous nous sommes dirigés dans des carrières professionnelles différentes, nous retrouvions pour faire des micro-brassins pour nos copains», explique François Amorison qui officie aujourd’hui dans le secteur du bois.

    En 2010, les deux compères décident de passer à la vitesse supérieure et d’imaginer leur propre brasserie qu’ils gèreront parallèlement à leurs métiers respectifs. Une certitude les guide : celle de développer un projet local, en harmonie avec Basècles, l’endroit d’où ils viennent. Il faut dire que ce village de 4000 habitants possède une âme, celles d’une histoire liée aux carrières d’où l’on extirpait autrefois le marbre noir. Tout le reste, le duo va devoir le forger à la force des poignets. Le lieu ? Par un hasard faste, François Amorison a la possibilité de racheter la scierie de son grand-père, située sur la commune. Le matériel ? Ils le récupèrent «au prix de la ferraille» aux quatre coins de la Belgique et de la France.

    En octobre 2012, les deux brasseurs sont au taquet, ils inaugurent la Brasserie des Carrières dont le nom rend hommage au passé glorieux des marbriers. Dans un souci de cohérence, Amorison et Slabbinck décident de miser sur une approche de circuit court : l’orge est cultivée par deux agriculteurs du village et est transformée en malt à la malterie du Château située à 7 km de Basècles – c’est d’ailleurs là que travaille Julien –, tandis qu’une partie du houblon utilisé est produit sur les terres de la brasserie. Les deux inséparables ont poussé le détail jusqu’à réaliser des casiers distinctifs en bois de peuplier, arbre emblématique du Hainaut. Dans ceux-ci prend place la Diôle, une bière blonde cuivrée dont le nom vient du picard et désigne à la fois le diable ainsi qu’un instrument qui servait à polir le marbre. Titrant 6,5% de volume d’alcool, la Diôle fait valoir des notes d’agrumes et de fruits de la passion. On pointe également une bouche légèrement caramélisée ainsi qu’une très agréable digestibilité en raison de l’absence de sucres résiduels.

    Brasserie des Carrières, rue de Condé 62, 7971 Basècles (Beloeil), www.brasseriedescarrieres.be

    Visites gratuites tous les samedis, de 8 h à 18 h."

  • Course cycliste pour débutants

    Ce mercredi 30 juillet dès 18h00 se déroulera une course cycliste pour débutants au départ de la rue Gaston Destrebecq à Basècles (près de l'arsenal des pompiers). Inscriptions à partir de 16h. Buvette et petite restauration assurées.

  • Alerte Child Focus - Fatima (2 mois) nécessite des soins médicaux urgents

    Publié le 26/07/2014 à la requête du Procureur du Roi de Charleroi et en collaboration avec Child Focus.


    Caroline DEHASPE (23)

    Faits:

    Le 24 juillet 2014 dans l'après-midi, les nommés Mohammed RAHALI (36 ans) et Caroline DEHASPE (23 ans) ont quitté l'hôpital Notre Dame de Grâce à Gosselies en emmenant leur enfant Fatima RAHALI âgée d'à peine deux mois.
    Depuis, nous sommes sans nouvelles d'eux.
    Leur enfant Fatima nécessite des soins médicaux urgents.

    Le père, Mohammed RAHALI mesure 1m80 et est de corpulence mince. Il est mal rasé.

    La mère, Caroline DEHASPE mesure 1m65 et est de corpulence forte. Elle à des cheveux roux et pourrait porter le voile.

    Si vous avez vu la famille RAHALI ou si vous connaissez l’endroit où elle se trouve, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.

    Témoignages:

    Si vous avez vu Caroline DEHASPE ou si vous savez où Caroline DEHASPE réside, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

    ou avec Child Focus via le numéro 116 000.

    240714_Rahali_ALL.jpg

  • Dans un bon mois...

    10429453_10152555186558363_7416354119031729772_n.jpg

  • N'ubliez pas les chiffons!

    10550815_417866991689519_5471693270468549952_n.jpg

  • Un bon barbec'?

    1932794_913372252021870_2165562339137893768_o.jpg

  • Encore un chien abandonné...

    10353559_913969808618301_3822969472112079545_n.jpg

    Ce toutou plus tout jeune vient d'être déposé au refuge de Péruwelz en l'absence des responsables. Merci de partager un maximum pour essayer de retrouver ses propriétaires (en espérant qu' on le recherche)...

  • Saint-Ghislain : Ludovic Adam, père de deux enfants, a disparu depuis lundi

     

    Lundi, à 9h30, Ludovic Adam quitte sa maison de Saint-Ghislain pour aller faire une course. Depuis, il n’a plus donné signe de vie. Sa famille est inquiète et imagine le pire. Ses deux enfants le réclament tous les jours. La disparition a été signalée à la police.

    
Ludovic Adam a disparu depuis lundi matin

    D.R.

    Ludovic Adam a disparu depuis lundi matin

    Ludovic Adam, 28 ans et père de deux petits enfants, n'a plus donné signe de vie depuis plus de 3 jours et son téléphone portable est coupé. Dans son entourage, même si on reconnait le caractère assez instable du jeune homme, on imagine le pire.

    La famille précise : « nous ne sommes pas là pour le juger, nous voulons simplement qu'il revienne ou au moins qu'il nous rassure sur son état de santé. Ses enfants le réclame, on ne sait plus quoi leur répondre ».

    La police a été informée de la disparition du jeune homme et des avis de recherche circulent sur le net. Au moment de sa disparition, il portait un pantalon en jeans 3/4 et un t-shirt vert. Si vous avez des informations, n'hésitez pas à contacter la famille ou la police.

    PLUS D'INFOS SUR SUDPRESSE.BE ou dans nos prochaines éditions de LA PROVINCE.