• Au coeur du village de Beloeil

    10628224_600930340019415_2450756836376351957_n.jpg

  • Miss et mister Beloeil

    L'élection de Miss et Mister Beloeil aura lieu le dimanche 23 novembre au Centre Culturel de Quevaucamps. Spectacle à 15h et ouverture des portes a 14h15.

  • FOOT: P2

    Meslin - Beloeil 0-0

  • Lundi 10 novembre dès 18h30

    10437517_728677523891985_7645673995334236171_n.jpg

  • Ces objets vous ont-ils apartenu?

    Publié le 21/10/2014 à la requête du Procureur du Roi de Louvain


    Objets retrouvés provenant de vols commis dans tout le pays

    Faits:

    Le mardi 14 octobre 2014, la police fédérale de Louvain a effectué des perquisitions en Albanie, en Belgique entre autres à Koekelberg, Sint-Niklaas, Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean, Machelen, Etterbeek, Evergem et Willebroek. Le 21 octobre 2014, les enquêteurs ont de nouveau perquisitionné des maisons situées à Bruxelles, Renaix, Saint-Trond, Evere, Vilvoorde, Liège et Quevy.
    Lors de ces perquisitions, un grand nombre d'objets provenant de vols perpétrés dans tout le pays ont été retrouvés. Cette bande de voleurs albanais était très active dans notre pays.
    Seulement quelques objets ont pu être restitués à leur propriétaire. En vue de restituer
    ces objets à leurs propriétaires légitimes, la Police expose ces objets sur le site de la police fédérale.
    Toute victime de cambriolage est priée de consulter au préalable le site www.police.be et est invitée, en cas de reconnaissance d'un objet lui appartenant à prendre contact avec le numéro gratuit 0800 30 300 ou via avisderecherche@police.be
    Les victimes devront fournir une attestation de dépôt de plainte et/ou un numéro de procès-verbal ainsi qu'une photographie de(s) l'objet(s) si disponible.

    http://www.polfed-fedpol.be/dos_ops/voorwerpen_objets/2014/dos_AIK_Leuven/dos_AIKLeuven_fr.php


    Témoignages:

    Si vous avez des informations à donner sur les faits relatés, veuillez prendre contact avec les enquêteurs de la Police Fédérale via le numéro de téléphone gratuit:

    0800/30.300

  • Le Parc naturel recrute !

    Un agent d’entretien des sentiers de randonnée (H/F)
    sur les communes d’Antoing, Beloeil, Bernissart, Brunehaut, Péruwelz, Rumes

    FONCTIONS PRINCIPALES

    - Vous interviendrez sur le territoire du Parc naturel et serez sous la responsabilité d’un technicien de l’équipe du Parc naturel
    - Vous assurerez l’entretien et l’aménagement des itinéraires ainsi que certains espaces naturels
    - Vous vérifierez et remplacerez les balises (pose de piquets, travaux de peinture…)
    - Vous entretiendrez les sentiers et espaces verts (débroussaillage, taille…)
    - Vous maintiendrez la propreté des sites parcourus (élimination des déchets, repérage et localisation des zones de dégradation…)
    - Vous dresserez un état des lieux et gérerez les problèmes (utilisation de l’outil cartographique, prises de contact avec les personnes ressources…)
    - Vous interviendrez en collaboration avec les services techniques des communes pour des travaux diversifiés (installation d’équipements, présence lors d’opérations spéciales…)
    - Vous serez force de proposition dans la mise en place du travail (prévision et gestion des tâches, planification…)

    CONTRAT
    Horaire temps plein (38 heures/semaine). Contrat à durée déterminée d’un an renouvelable.

    Les lettres de motivation, Curriculum Vitae et impérativement le passeport PTP sont à adresser avant le 17 novembre 2014 au Parc naturel des Plaines de l'Escaut, Rue des Sapins 31 à 7603 Bon-Secours - Tél. 069.77.98.70 Fax. 069/77.98.11 - cherpoel@plainesdelescaut.be

  • A Basècles: jeune fromagère motivée cherche particuliers prêts à investir

    10.000 euros, c’est la somme que la jeune Marie Amorison espère récolter via le financement participatif organisé par le site « KissKiss BankBank ». Plus que la recherche d’argent, c’est surtout le lien entre producteur et consommateur que la spécialiste de la fabrication de nouveaux fromages espère changer et resserrer. Un véritable pari pour cette fille d’agriculteurs décidément prête à tous défis !

    2103286961_B973850185Z.1_20141020135429_000_GOR3AH7PU.1-0.jpg

    Rien n’arrête la jeune Marie Amorison, 27 ans, lorsqu’il s’agit de la ferme familiale. Même si ses parents sont toujours à la tête de l’exploitation basècloise, c’est elle qui dirige les opérations... toujours avec le sourire ! «  Elle a tout le temps une foule d’idées», reconnaît son papa, Luc, plutôt amusé. «  Et nous, on la suit».

    Et la dernière idée en date de la jeune femme, c’est de miser sur le « crowdfunding » ou financement participatif. Cette méthode développée notamment par le site internet « KissKiss BankBank » veut aider de jeunes créateurs d’entreprise à lancer leur activité.

    Le principe est simple : des particuliers décident d’investir, souvent une somme de quelques euros, pour aider un projet généralement créatif et innovant. Et c’est le pari audacieux qu’a fait Marie Amorison, une jeune fromagère de Basècles, qui souhaite assurer la diversification des produits laitiers de sa ferme familiale : «  C’est un défi  », reconnaît Marie. « Un de plus ! L’idée, c’est vraiment de ne pas se tourner vers les banques, mais plutôt de solliciter des particuliers qui voudraient miser sur notre activité et de les rétribuer eux, sous forme de contreparties, plutôt que via des intérêts destinés aux banquiers  ». 

    Concrètement, pour une participation de 10 euros dans le projet, votre nom figure sur le site internet de la ferme, parmi les contributeurs et dans les remerciements. Pour 20 euros, vous serez parmi les premiers à recevoir un tout nouveau fromage. Et même deux, si vous choisissez d’investir 50 euros. Avec 75 euros, vous obtenez en plus un panier gourmand. Pour 100 euros, les « contreparties » s’accompagnent en plus d’une visite de la ferme, etc. etc. «  Finalement, ce concept se calque sur notre mode de fonctionnement au quotidien  », assure la jeune femme. «  On s’inscrit dans de nouveaux modes de production et de consommation, en privilégiant les circuits courts et le contact direct avec les gens  ».

    Un lait riche en oméga 3

    La ferme élève d’ailleurs des vaches montbéliardes et fonctionne en autonomie fourragère. Autrement dit, l’alimentation des animaux est produite sur place : «  ce qui permet d’avoir un lait riche en oméga 3 et de qualité  ». Depuis deux ans, la petite exploitation familiale s’est lancée dans la production de yaourts, de fromages, de desserts laitiers.... une diversification qu’elle aimerait approfondir : «  Notre envie, c’est de devenir indépendant des laiteries  », précise Marie, pleine de convictions et d’enthousiasme, «  mais aussi simplement de pouvoir vivre de notre travail  ».

    Et pour ce faire, la petite exploitation aimerait étendre sa gamme de fromages, patiemment mis au point et confectionnés par la jeune fromagère. Ce qui nécessite quelques investissements... «  10.000 euros, pour une ferme, c’est plutôt symbolique  », note toutefois Luc, le papa à 100 % derrière sa fille. «  Mais cette méthode de financement participatif montre surtout que le monde agricole peut changer et a changé... et que pour poursuivre vers une production de réelle qualité, il a aussi besoin que la mentalité des gens changent et que les consommateurs les soutiennent  ».

    Sarah Courcelle, Nprd-Eclair du 21 octobre 2014

  • Les enfants du château

    10632761_10204485737361824_5808304856639420992_n.jpg