inauguration

  • Parcours d'artistes, c'est fini...

    Quel superbe week-end passé à Beloeil par les amateurs d'art parfois venus de très loin! Des salons aux jardins en passant par un grenier, un moulin et même un château trop méconnu, de splendides oeuvres étaient à admirer dans un cadre très justement choisi.

    DSC_0001.JPG

    Le Lillois Fred Calmets, qui a peint "La Femme au masque" reprise sur les affiches de l'édition 2012, était satisfait de son week-end beloeillois: "Il y a eu plus de monde samedi que dimanche mais la météo y était pour beaucoup. J'ai énormément apprécié l'hospitalité des gens d'ici. Et puis le prix d'achat de mon tableau lors de la vente aux enchères de vendredi (4200 euros pour une mise à prix de la moitié à peine) atténuera un peu la peine de me séparer de lui."

    Delphine Boël, la fille cachée de notre roi Albert II, n'aura pas la même satisfaction puisque son "Private thought" (HYPOCRITE) n'a pas trouvé acquéreur. La mise à prix à 4600 euros avait fait reculer plus d'un amateur: "Madame Boël n'est pas venue car elle est à Paris", nous a dit Monsieur André, dont la splendide demeure de la rue de Mons accueillait les oeuvres de l'artiste ainsi que celles des peintres Alexandra De Grave et Céline Guilberteau.

    Parmi les plus jolies sculpures, on citera celles de Frédéric Deron chez le coiffeur Didier Caillau, rue du château. Mais les deux plus belles harmonies entre les oeuvres et le lieu d'exposition se trouvaient sans nul doute à Stambruges: "J'étais un peu inquiet lorsque Monsieur Sprockeels, organisateur de l'événement, m'a annoncé qu'il logerait mes oeuvres dans un moulin", nous a dit Guy Leysens, venu d'Ecaussines. "Mais ce domicile du Docteur Pascale Bodson, au "Moulin du Rieu" est exceptionnel. Et quelle hospitalité de la part des propriétaires!". A quelques pas de là, le jardin de Madame Dominique Crickx était le lieu idéal pour que Isabelle Stienon y pose ses sculptures: "Les propriétaires m'ont expliqué que lorsqu'ils avaient acquis la maison, ce jardin n'était qu'une prairie où logeait un cheval. C'est fabuleux ce qu'ils en ont fait. J'ai adoré y éparpiller mes oeuvres."

    Deux petits coups de coeur pour terminer. Le premier ira à Marc Constant, du Centre "La Pommeraie", avec ses incroyables gravures au bic. Et le deuxième ira au Chateau de Ramegnies, qui est toujours l'oublié du week-end vu sa position un peu excentrée et son fléchage absent. Mais quelle diversité entre les sculptures jouxtant le petit jardin, les peintures originales de Marthe Grimonprez et les textiles remarquables de Andrée Charlet. Un véritable régal pour les yeux du "Visiteur" comme pour les nôtres.

    DSC_0004.JPG

    Calmets et sa "Femme au masque".

    DSC_0010.JPG

    L'oeuvre de Delphine Boël n'a pas trouvé acquéreur.

    DSC_0008.JPG

    Les sculptures de Frédéric Deron...

    DSC_0017.JPG

    Isabelle Stienon dans le jardin de Mme Crickx.

    DSC_0014.JPG

    Au bord de l'étant de Mme Crickx.

    DSC_0020.JPG

    Les dessins au bic de Marc Constant.

    DSC_0062.JPG

    Le château de Ramegnies, l'un des plus beaux endroits de l'entité.

  • Thumaide: trois rues inaugurées après travaux

    Trois rues de Thumaide ont été inaugurées en fin de semaine dernière après des travaux importants d'égouttage et de voirie. Il s'agit des rues Haut-Coron, Cambron et du Paradis. Les élus communaux étaient nombreux sur la place du village pour l'occasion.

    DSC_6313-1.jpg

                                                                                                    Photo Bernard Libert