Basècles: Quatre chiens tueurs sèment la terreur!

 

 

<P>Quatre Huskies s’attaquent aux animaux des voisins. <CREDIT> SP</CREDIT> </P>

Quatre Huskies s’attaquent aux animaux des voisins. SP

 

 

 

A Bascèles, une pétition a été lancée contre des chiens tueurs en fin de semaine dernière. Une partie des riverains de la rue Pré-à-Parchon a décidé d’interpeller les autorités et l’opinion publique. L’un des habitants de cette rue possèdent quatre Huskies, qui quand ils s’échappent, s’attaquent aux animaux présents dans les jardins voisins. Ils ont notamment tué des poules, des canards et des chèvres présents dans le voisinage.

Quatre Huskies sèment la terreur quand ils s’échappent dans les jardins de leurs voisins de la rue Pré-à-Parchon. Les libraires Sabrina Huon et Jean-François Debaise ainsi que leurs voisins craignent pour leur sécurité, ils ont donc mis en place une pétition. “ Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous lançons cette pétition contre l’un de nos voisins mais les autorités communales et le reste du voisinage doit être au courant. Les chiens se sont déjà échappés plusieurs fois.

Personnellement, nous avons déposé deux plaintes mais les chiens sont toujours là. On bougera quand il arrivera un drame? ” affirme Sabrina derrière son comptoir. Le couple de libraire a d’autant plus peur qu’il a un enfant de deux ans. “ On ne laisse plus sortir les enfants dans le jardin. Ils ont réussi a égorgé notre chèvre.

Malgré les plaintes et les recommandations de la police, ces chiens continuent de semer la terreur dans le voisinage. Le dernier fait date du 10juin, où les poules du 20 et du 22 ont été massacrées.

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Leurs propriétaires tentent bien de se trouver des excuses. Nous avons fait appel à notre assurance familiale pour être remboursé des dégâts mais ça n’empêchera pas un drame ”, affirme Jean-François.

“ Les lois sonnt mal faites ”

La pétition circule en ce moment dans le quartier baséclois. Elle sera remise au bourgmestre de Beloeil.

Les lois sont mal faites. C’est déjà la troisième plainte contre ces chiens. On ne se sent pas en sécurité. Pourtant le règlement communal interdit de laisser ses chiens circuler seul sur la voie publique ou sur la propriété de quelqu’un d’autre. Le propriétaire des chiens pourrait au moins penser à mettre une clôture plus haute ”, affirme Jean-François.

Nous avons bien tenté de rencontrer les propriétaires des chiens, nous avons sonné à leur porte, mais on ne nous a pas ouvert la porte.

Ils sembleraient que le dialogue soit devenu difficile entre voisins.

Quatre Huskies s’attaquent aux animaux des voisins.                                                          Sudpresse

Les commentaires sont fermés.