• A Beloeil, on peut végétaliser l'espace public

    À l’instar de Tournai ou Liège, c’est au tour de Belœil de proposer, aux citoyens, un « permis de végétaliser » les espaces publics sur son territoire. « Son objectif est d’encourager les démarches citoyennes, mais aussi de les encadrer par une charte qui définit les engagements de chacun », précise l’échevin Anthony Basilico.

    A lire dans le Nord-Eclair de ce jour ou sur Nordeclair.be