• Tollé ce matin à Beloeil: le bus de 7h20 n'est jamais passé!

    Plusieurs usagers habituels des TEC nous ont fait part de leur énervement ce jeudi matin. En cause, un BUS d’une compagnie privée de Blaton qui n’est jamais passé par les arrêts de la ligne 81. « Mes enfants, qui se rendent tous les matins à l’école à Ath, ont attendu plus d’une demi-heure sous une pluie battante sans recevoir aucune information en provenance des TEC », pestait cette maman. « Heureusement, ils sont équipés d’un téléphone portable et ils m’ont appelée. J’ai choisi de les prendre en voiture et de les conduire à la gare d’Ath car personne ne savait si le bus suivant passerait ou pas. Je suis arrivée très en retard à mon travail ».
    Un papa s’est dit indigné également. « Je dépose mes enfants tous les matins à l’arrêt de bus des Ecacheries pour qu’ils ne marchent pas trop longtemps sous la pluie et dans le noir. Résultat, ils ont attendu une heure sous la pluie, dans l’obscurité et au bord d’une route dangereuse car les TEC ne daignent même pas installer un abribus même rudimentaire et prévenir les usagers que le bus ne passera pas. Une fois rentré à mon domicile, j’ai appelé les TEC-Hainaut et je suis resté 13 minutes pour obtenir enfin un interlocuteur. Celui-ci m’a déclaré que les réclamations se faisaient exclusivement sur le site internet « letec.be ». Sauf qu’il y avait un « bug », sans doute à cause du nombre considérable de réclamations en tout genre, et je ne suis jamais parvenu à envoyer ma réclamation. Pire, mes enfants se sont fait engueuler à l’école parce qu’ils étaient en retard ! ».
    La responsable presse des TEC à Mons reconnaît l’embarras provoqué. « Le chauffeur qui devait prendre son service a eu un contre-temps d’ordre personnel et il n’a pas pu démarrer. Le temps que nous mettions en place un service de remplacement, de nombreux arrêts n’ont pas pu être desservis. Les standardistes peuvent aider les usagers à déposer une réclamation mais il est vrai qu’ils renvoient systématiquement vers le site internet. Si cela ne fonctionne pas, j’encourage les plaignants à rappeler et nous les aiderons à remplir oralement leur plainte. Le système internet bloque parfois mais nous avons quand-même reçu plusieurs plaintes ce jeudi 1er octobre. Preuve que le système fonctionnait au moins en partie ».
    Il nous revient que ce n’est pas la première fois qu’un incident semblable se produit sur cette ligne à cette heure-là. « Nous allons enquêter pour que cet incident ne se reproduise pas », conclut la responsable communication des TEC à Mons.