- Page 2

  • Une "Sullivanette" s'improvise un duo avec son idole

    DSC_0053.JPG

    Le Centre culturel de Quevaucamps, en partenariat avec le Foyer culturel de Beloeil,accueillait dimanche après-midi "LA TOURNEE ROMANTIQUE": 7 artistes des années 70-80 (Baldo, Jean-François Michaël, Franck Olivier, Salvatore Gallo, Ted Sanders (chanteur des vagabonds), ABBA (par Julie et Thyphany) et Art Sullivan. Ce dernier a suscité un vif enthousiasme auprès de ses admiratrices au point que l'une d'entre elles a quitté le public pour le rejoindre et entamer une danse avec son idole. Un duo improvisé qui n'était pas trop du goût de la vedette, qui a simplement commenté après sa chanson: "Il y avait cloclo et ses claudettes et voilà que je viens de trouver une "Sullivanette"...

    Un thé dansant animé par l'Accordéon Club de Huissignies a eu lieu ensuite, histoire de ponctuer une jolie après-midi pour un public nombreux et jeune dans le coeur.

    A noter que le 16 décembre prochain, toujours au Centre culturel de Quevaucamps, FRANCK MICHAEL sera en concert dès 14h30. Le "chéri de ces dames" interprétera tous ses succès et terminera par une scéance de dédicasses. Réservations au 0495/520141. Là aussi, pas mal de places sont déjà vendues donc il convient de ne pas traîner... 

    DSC_0052.JPG

    DSC_0051.JPG

  • Foot: Les filles de Beloeil partent à Mons!

     

    ysport151.gifC'est officiel depuis ce matin. Selon un communiqué de la RUS Beloeil Dames: "Les Deux équipes Dames de la RUS Beloeil (D1 et D3) sont officiellement cédées au matricule 44, du RAEC.  Les filles de Beloeil joueront donc dorénavant à Mons." Le fait que les joueuses de la Cité des Princes soient arrivées à obtenir leur ticket vers la D1 a éveillé l'intérêt des dirigeants montois, qui devaient créer une section féminine à l'Albert comme l'exige le règlement pour chaque club de D1. L'équipe A devrait jouer la prochaine saison sur le terrain synthétique montois et s'appeler "le RAEC Mons ladies".

    Voici ce que l'on peut lire sur footgoal.net:

    "Désireux de présenter une équipe féminine dans le championnat national, le RAEC Mons a lié sa destinée avec la désormais ex-RUS Beloeil, active en D2 dans le championnat Dames et promue en D1. Une formation qui avait pour ambition de se développer et qui pourra désormais s’appuyer sur des infrastructures et une structure administrative professionnelles. Nathalie Deswez, la responsable du RAEC Mons Ladies (qui officiait en tant que tel à Beloeil) n’a pas mis bien longtemps avant d’accorder ses violons avec la Direction du RAEC Mons : « Il y a quelques mois, l’URBSFA a organisé une journée de détection du foot féminin à l’Albert. Nous en avons profité pour discuter avec Alain Lommers, le Directeur général. Rejoindre le RAEC Mons constitue une énorme opportunité pour pérenniser notre club et ses activités mais surtout pour évoluer et faire en sorte que le petit cercle familial puisse voir plus grand. Il y avait incontestablement une place à prendre au sud du pays, largement sous-représenté au plus haut niveau féminin » a déclaré le RAEC Mons dans un communiqué.

    « L’intégration de l’équipe féminine a été officiellement entérinée par l’Union belge de football. Plus précisément, ce sont deux équipes féminines qui évolueront sous la vareuse, le blason et le matricule 44 du RAEC Mons dès la reprise en septembre prochain : une équipe A en D1 nationale et une seconde formation en D3 nationale. Les abonnés en championnat Jupiler Pro League pourront assister gratuitement aux rencontres à domicile du RAEC Mons Ladies »

     

  • Parcours d'artistes, c'est fini...

    Quel superbe week-end passé à Beloeil par les amateurs d'art parfois venus de très loin! Des salons aux jardins en passant par un grenier, un moulin et même un château trop méconnu, de splendides oeuvres étaient à admirer dans un cadre très justement choisi.

    DSC_0001.JPG

    Le Lillois Fred Calmets, qui a peint "La Femme au masque" reprise sur les affiches de l'édition 2012, était satisfait de son week-end beloeillois: "Il y a eu plus de monde samedi que dimanche mais la météo y était pour beaucoup. J'ai énormément apprécié l'hospitalité des gens d'ici. Et puis le prix d'achat de mon tableau lors de la vente aux enchères de vendredi (4200 euros pour une mise à prix de la moitié à peine) atténuera un peu la peine de me séparer de lui."

    Delphine Boël, la fille cachée de notre roi Albert II, n'aura pas la même satisfaction puisque son "Private thought" (HYPOCRITE) n'a pas trouvé acquéreur. La mise à prix à 4600 euros avait fait reculer plus d'un amateur: "Madame Boël n'est pas venue car elle est à Paris", nous a dit Monsieur André, dont la splendide demeure de la rue de Mons accueillait les oeuvres de l'artiste ainsi que celles des peintres Alexandra De Grave et Céline Guilberteau.

    Parmi les plus jolies sculpures, on citera celles de Frédéric Deron chez le coiffeur Didier Caillau, rue du château. Mais les deux plus belles harmonies entre les oeuvres et le lieu d'exposition se trouvaient sans nul doute à Stambruges: "J'étais un peu inquiet lorsque Monsieur Sprockeels, organisateur de l'événement, m'a annoncé qu'il logerait mes oeuvres dans un moulin", nous a dit Guy Leysens, venu d'Ecaussines. "Mais ce domicile du Docteur Pascale Bodson, au "Moulin du Rieu" est exceptionnel. Et quelle hospitalité de la part des propriétaires!". A quelques pas de là, le jardin de Madame Dominique Crickx était le lieu idéal pour que Isabelle Stienon y pose ses sculptures: "Les propriétaires m'ont expliqué que lorsqu'ils avaient acquis la maison, ce jardin n'était qu'une prairie où logeait un cheval. C'est fabuleux ce qu'ils en ont fait. J'ai adoré y éparpiller mes oeuvres."

    Deux petits coups de coeur pour terminer. Le premier ira à Marc Constant, du Centre "La Pommeraie", avec ses incroyables gravures au bic. Et le deuxième ira au Chateau de Ramegnies, qui est toujours l'oublié du week-end vu sa position un peu excentrée et son fléchage absent. Mais quelle diversité entre les sculptures jouxtant le petit jardin, les peintures originales de Marthe Grimonprez et les textiles remarquables de Andrée Charlet. Un véritable régal pour les yeux du "Visiteur" comme pour les nôtres.

    DSC_0004.JPG

    Calmets et sa "Femme au masque".

    DSC_0010.JPG

    L'oeuvre de Delphine Boël n'a pas trouvé acquéreur.

    DSC_0008.JPG

    Les sculptures de Frédéric Deron...

    DSC_0017.JPG

    Isabelle Stienon dans le jardin de Mme Crickx.

    DSC_0014.JPG

    Au bord de l'étant de Mme Crickx.

    DSC_0020.JPG

    Les dessins au bic de Marc Constant.

    DSC_0062.JPG

    Le château de Ramegnies, l'un des plus beaux endroits de l'entité.

  • Beloeil est jumelé 8 fois!

    L'un de nos fidèles internautes, qui se reconnaîtra et que nous remercions, a tenu à préciser que même si notre belle ville n'a pas pu être citée dans l'article du Nord-Eclair paru ce dimanche et traîtant des jumelages (voir extrait ci-dessous), Beloeil n'était pas en reste de ce côté. Elle est en effet jumelée avec 8 villes, un record!

    " Beloeil a jadis signé un pacte de jumelage ou d’amitié avec les villes européennes suivantes :
    CROSNE en France (Essonne), 18 km au sud-est de Paris;
    SCHOTTEN en Allemagne (Land de Hesse, région du Vogelsberg, à 85 km de Francfort);
    MAYBOLE en Ecosse, (Ayrshire), à 70 km au S-W de Glasgow;
    ARCO en Italie du Nord, près du Lac de Garde;
    BOGEN en Allemagne (Bavière), à 50 km de Regensburg (Ratisbonne);
    RYMAROV en République tchèque (Moravie-Silésie), dans la région de Bruntal;
    ROCCELLA JONICCA en Calabre (sud de l’Italie), à 100 km de Reggio di Calabria (détroit de Messine);
    OZIMEK en Pologne, à 120 km au S-E de Wroclaw.

    J’ai personnellement encore des amis à Crosne depuis 1964, que je revois très régulièrement."


    Le tour du monde sans quitter la région


    Les communes de Wapi n’ hésitent pas à multiplier les accords de jumelage

    Les communes de notre région sont jumelées principalement avec des villes européennes. C’est la France qui abrite le plus grand nombre des jumelles de nos cités.
    Certaines villes picardes sont jumelées avec des communes plus exotiques comme Tarija en Bolivie, Ouagadougou au Burkina Faso et Carencro en Louisiane. Un bon moyen pour découvrir des contrées lointaines sans bouger de sa commune natale.
    La citédes Cinq Clochers est friande de jumelages. Elle est la jumelle de quatre villes. Troyes, en Champagne-Ardenne, est sa plus ancienne (depuis 1951). Elle a été suivie par les jumelages de Villeneuve-d’Ascq (1994), de Tarija en Bolivie (2001) et de Bethléem, en Cisjordanie.
    Tournai est la jumelle de la cité palestinienne seulement depuis  le mois de mars de cette année. La cité des Cinq Clochers est la première ville belge à avoir demandé
    un accord de jumelage à la ville sainte des Territoires palestiniens. Cette cité est déjà la jumelle de 66 villes dans le monde.
    Depuis trois ans, la ville d’Antoing est jumelée avec un village italien du Piémont, Piozzo. Unjumelage qui permet d’amener de l’exotisme dans la cité antoinienne.
    Le Mont-de-l’Enclus envisage, quant à lui, un jumelage avec Oensigen, une petite ville de 4.500 habitants dans le Jura suisse.

    CAMILLE GAUBERT

        

  • Attention contrôle de vitesse!

    medium_nouveaux_radars.jpgSi vous devez emprunter l'autoroute E42 Mons-Tournai ce dimanche, levez le pied car un contrôle de vitesse aura lieu entre Hautrage et Basècles.

    Le risque est d'autant plus grand que l'autoroute est réduite à une bande pour cause de travaux (inexistants ce samedi) et que la vitesse maximale est de 70 km/h!

    Pour rappel, voici le tarif des amendes sur autoroute:
    Les 10 premiers Km/h en trop: 50 euros et ensuite 5 euros par km/h.
    Dès 40 km/h en trop, c'est le tribunal de police d'office!


  • Nos écoles peuvent mieux faire...

                                   Nord-Eclair du 22 juin 2012

  • Les Beloeillois parmi les plus taxés!

  • Zumba géante et en plein air à Thumaide!

    556260_256323717802706_1017989134_n.jpgLes automobilistes qui circulaient dans la rue Sainte-Brigitte à Thumaide dimanche dernier n'en ont pas cru leurs yeux: "Nous avons eu l'idée de réaliser un marathon zumba géant sur le parking de notre centre sportif et plus de 200 personnes nous ont suivis", explique l'organisateur David Guns, moniteur au Centre Elite sport. "Nous avons aussi un club de zumba pour enfants et ceux-ci ont précédé leurs parents. Ce marathon a duré 2 heures. Des épreuves comme celle-là, on en fait souvent, mais à l'extérieur c'est encore beaucoup plus sympa. Nous en avons déjà fait de 4 heures en spinning (vélo). Récemment, nous avons même fait venir DJ Livio! Nous faisons aussi de l'U-Bound", une nouvelle discipline de fitness. Et début juillet, nous ouvrirons un centre de fitness de 600 m². Avec mes trois associés, nous avons voulu une salle de body séparée du fitness proprement dit. Histoire que nos clients qui n'ont pas forcément un physique de bodybuilder ne soient pas complexés."

    Il y avait un manque certain dans la région depuis la fermeture de l'Escale quelques kilomètres plus loin: "Nous avons ouvert ce centre juste après mais nous ne voulons pas franchir les étapes et prendre des risques financiers. Nous avons commencé avec rien et aujourd'hui, nous disposons de 46 vélos! Nous devons refuser du monde entre 18 et 20 heures en semaine. Nous en sommes à 1000 séances hebdomadaires. Le tout dans une ambiance conviviale. Tout le monde se connaît, se parle et s'amuse." Renseignements au

    Pour info, une autre salle de musculation et de fitness existe à quelques kilomètres de là, à l'Avenue de l'Europe à Quevaucamps. On peut y pratiquer du fitness et  de la musculation et, petite originalité, profiter du banc solaire. Plusieurs formules intéressantes existent, comme la possibilité de payer par séance (5 euros). Une carte de 12 séances (50 euros) peut être très avantageuse dans certains cas." Renseignements au 069/578923.

  • Que faire ce week-end à Beloeil?

    Parcours d'artistes

    Ce vendredi avait lieu la vente aux enchères d'une partie des 70 oeuvres qui seront exposées ce week-end dans 35 lieux différents de l'entité de Beloeil. Les mises à prix les plus importes étaient "Private Thought", une peinture de Delpine Boël, fille cachée de notre Roi Albert II, "Arrêt sur image", une sculpture en bronze d'Anne-Sophie Morelle, et bien sûr la "Femme au masque" de Calmets.

    Tout ce week-end, vous pourrez admirer ces oeuvres dans les différents lieux de la cité des Princes de Ligne qui ont accepté d'héberger un artiste (www.parcoursdartistesdebeloeil.be).

    DSC_0076.JPG

    L'organisateur Pierre-Marie Sprockeels lors de ses nombreuses interviews ce soir.

    DSC_0077.JPG

    Les spécialistes ont longtemps débattu des oeuvres vendues aux enchères.

    DSC_0078.JPG

    La "Femme au masque" de Calmets. Mise à prix: 2100 euros!


    Tournoi international d'Indiaka à Basècles

    Le club "Indiaka d'or Beloeil" organise son 4e tournoi international ce week-end. 

    Si vous voulez découvrir ce sport très à la mode, rendez-vous ce week-end au Hall sportif de Basècles, où évoluent toute la saison les Beloeillois.

    De nombreuses équipes s'affronteront toute la journée de samedi (loisirs et compétition) et de dimanche (compétition seulement).

    Après-midi romantique dimanche

    Le Centre culturel de Quevaucamps, en partenarriat avec le Foyer culturel de Beloeil, accueillera ce dimanche "LA TOURNEE ROMANTIQUE": 7 artistes des années 70-80 (BALDO, JEAN FRANCOIS MICHAEL, FRANCK OLIVIER, SALVATORE GALLO, TED SANDERS (chanteur des vagabonds), ABBA (par Julie et Thyphany) et ART SULLVAN. Ensuite, un thé dansant animé par l'Accordéon Club de Huissignies aura lieu, soit 5 heures de spectacle en tout pour 15 euros! Réservations : 069/576387 ou 0495/520141.

  • Le Tour de France passera à Ligne!

    ME3050026057_2.jpg

    Les meilleurs coureurs cyclistes de la planète passeront à 6 kilomètres d'Aubechies le 2 juillet prochain à l'occasion de la 2e étape du Tour de France. La caravane passera sur la nationale 7 à hauteur de Villers-Notre-Dame et Ligne à 15h15 et les coureurs à 16h46 (horaire moyen). Il leu restera alors 26,5 kilomètres à parcourir pour atteindre la ligne d'arrivée à Tournai, boulevard Bara.